Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

L'insuffisance des compétences au Canada [ressource électronique]

Le niveau croissant de la concurrence auquel font face les entreprises canadiennes, en plus des changements technologiques et de l'évolution du caractère et de l'organisation du travail sont des facteurs attribuables à l'augmentation d'exigences des connaissances pour les emplois au Canada. Les auteurs notent que même si les Canadiens sont plus instruits que jamais auparavant, la main-d'oeuvre canadienne n'a pas les compétences requises pour satisfaire aux exigences du travail, dans l'économie où les industries à concentration de connaissances élevées jouent un rôle de plus en plus important.
Cette absence de progrès est possiblement attribuable à un phénomène appelé perte des compétences, c'est-à-dire perdre des compétences acquises en les oubliant ou en ne les utilisant pas suffisamment. Cette perte pourrait expliquer pourquoi les niveaux moyens de littératie n'ont pas augmenté chez les adultes au Canada, malgré l'amélioration du niveau de scolarité.
La probabilité qu'un groupe acquiert ou perde des compétences dépend de facteurs variés sur lesquels les particuliers, employeurs ou les gouvernements pourraient exercer un certain contrôle. Ces facteurs comprennent les études postsecondaires, la lecture au travail et dans les temps libres, ainsi que la stabilité de l'emploi.
Les auteurs disent que le Canada doit élaborer une stratégie coordonnée visant à remédier à l'insuffisance des niveaux de littératie et de numératie, une stratégie qui tient compte des facteurs influant sur la perte de compétences.

Carnet du savoir

Education

Monographie

Titre de l'écran-titre (visionné le 29 janvier 2019).

Z