Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Former les apprenants pour combler les besoins de la société [ressource électronique] : examen de la construction du savoir

Bien que les travailleurs canadiens soient plus formés que jamais, de nombreuses enquêtes menées auprès d'entreprises indiquent que les employeurs ne sont pas satisfaits des compétences non techniques des candidats, comme l'aptitude à travailler en équipe, la faculté de résoudre des problèmes, la capacité de communiquer et la motivation. Une recherche récente suggère que la stratégie d'apprentissage connue sous le nom de construction du savoir peut aider les étudiants à acquérir et à développer ces compétences.
Traditionnellement, les enseignants su Canada sont considérés comme seuls responsables de cerner les besoins d'apprentissage, de planifier les cours, de proposer des parcours d'apprentissage pertinents et d'évaluer le degré de maîtrise du programme chez les étudiants. Les étudiants sont relativement passifs dans ce cadre, une approche qui permet à nombre d'entre eux de réussir leurs examens, mais qui ne leur permet pas d'acquérir les compétences exigée par le marché du travail.
Pour sa part, la construction du savoir met l'accent sur la génération et l'intégration du savoir par la communauté des apprenants. Dans le cadre de cette approche, c'est chaque étudiant et non l'enseignant qui cerne ses lacunes sur le plan du savoir; élabore des stratégies pour les combler; et évalue sa progression vers l'atteinte de ses objectifs.
Selon les auteurs, ce type d'apprentissage fondé sur la collaboration et l'autogestion constitue la norme dans le monde du travail, en particulier au sein des secteurs fondés sur le savoir qui assurent la plus grande part de la croissance des emplois au Canada. - Tiré du doc.

Carnet du savoir

Education

Monographie

Titre de l'écran-titre (visionné le 17 janvier 2019).

Z