Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Réception de la théorie postcoloniale dans le féminisme québécois [ressource électronique] / Chantal Maillé

Les écrits féministes postcoloniaux ont contribué, depuis quelques années, à l'émergence de nouvelles façons de penser l'entrecroisement entre féminismes et oppressions. Le féminisme postcolonial prend sa source dans l'analyse postcoloniale et se fonde sur une critique de certaines notions qui ont façonné le féminisme occidental de la deuxième vague, telles l'idée d'une condition universelle des femmes et l'idée de patriarcat, proposant d'intégrer d'autres dimensions liées à l'expérience coloniale, comme la race, la classe et l'ethnicité, pour en arriver à une compréhension de l'imbrication des différentes formes d'oppression des femmes, appréhendées dans leurs contextes sociopolitiques spécifiques. En quoi ce champ est-il porteur de questionnements féconds dans le contexte des pratiques féministes, au Québec, et quel est son rayonnement? Dans le texte qui suit, nous entendons faire la genèse du féminisme postcolonial et montrer que cette analyse ouvre vers des propositions pour repenser les termes dans lesquels le féminisme québécois se définit par rapport aux questions identitaires. -- Tiré du doc.

Recherches féministes, vol. 20, no 2 (2007)

Femmes

Tiré-à-part

Titre de l'écran-titre (visionné le 17 décembre 2013).

Z