Imprimé

       

Rapports de force en place
    Auteurs : Lajoie, Andrée
    Lieu d'édition : Montréal
    Éditeur : Fédération des femmes du Québec
    Année de publication : 1992
    Nombre de pages : 9 p.
    Thématique : Femmes
    Type de document : Archives
    Langue : Français
    Cote : QFP/ 5.10.1. Rapports de force

    Résumé : Situer les revendications et la position même des femmes québécoises dans le débat constitutionnel actuel soulève au moins deux questions préalables: celle de savoir si les femmes n'ont d'intérêts qu féministe et celle des options plus générales qui s'offrent en matière d'avenir politique et constitutionnel pour le Québec, deux questions auxquelles il n'y a de réponses que plurielles, liées aux positions de chacune. Car si toute neutralité est un leurre en matière scientifique même, à plus forte raison est-ce le cas dans un domaine aussi éminemment politique que l'avenir d'un peuple et la place qu'y prendront les femmes. J'estime donc nécessaire de me situer personnellement au départ de cet échange, de manière à éviter toute équivoque, du côté de celles pour qui les femmes, loin de n'avoir que des intérêts féministes, sont partie prenante de tous les enjeux de notre société et, sur le plan de la question nationale, dans le camp des indépendantistes. Il me reste à prendre une précaution inutile en réitérant la distinction évidente entre politique et partisan: prendre position par rapport à une question située dans le champ politique ce n'est pas faire acte de partisannerie et, pour ma part, je tiens à souligner que je n'ai jamais fait partie d'aucun parti politique. Ces remarques préliminaires étant faites, je me propose d'aborder brièvement, avant de les discuter avec vous, deux thèmes susceptibles d'éclairer la question plus globale que vous m'avez posée: les revendications soumises par les groupes de femmes qui ont témoignée devant la Commission Bélanger-Campeau et les problèmes plus généraux reliés au statut politique et constitutionnel du Québec, avant d'examiner les options que ces contraintes laisseront néanmoins ouvertes, et les conséquences, pour les femmes québécoises, des choix qu'elles peuvent faire parmi ces options.

      Atelier
      Colloque
      Constitutions
      Pouvoir (Sciences sociales)
      Souveraineté
      Conférence