Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Documents  Langue seconde - Acquisition | enregistrements trouvés : 10

O
     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

La politique linguistique française actuelle stipule que la maîtrise linguistique est un préalable à l'intégration des migrants. Pourtant, même si ce postulat est communément admis, cette seule maîtrise, mesurable grâce à des tests standardisés, est-elle garante de l'intégration? Les migrants, selon leur origine, ont-ils les même possibilités de s'intégrer à niveau de maîtrise équivalente? Certains chercheurs s'accordent à dire qu'il existe d'autres facteurs moins mesurables favorisant ce processus d'intégration. La mise en place de relations de confiance avec les membres du pays d'accueil, le fait de travailler ou d'avoir des enfants scolarisés en France, la reconnaissance ou encore l'estime de soi sont autant de facteurs qui favorisent intégration et socialisation. A partir des témoignages recueillis auprès de vingt personnes, ce mémoire cherche à comprendre quelle est la place de la maîtrise linguistique dans le processus d'intégration des migrants et quels autres facteurs vont également le favoriser. - Tiré du doc.
La politique linguistique française actuelle stipule que la maîtrise linguistique est un préalable à l'intégration des migrants. Pourtant, même si ce postulat est communément admis, cette seule maîtrise, mesurable grâce à des tests standardisés, est-elle garante de l'intégration? Les migrants, selon leur origine, ont-ils les même possibilités de s'intégrer à niveau de maîtrise équivalente? Certains chercheurs s'accordent à dire qu'il existe ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (2 Mo ; 95 p)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Cote : 373.3:81'243(714)Gau 2014

... Lire [+]

y

Cote : Numéro de périodique

Source : Savoirs, no 29 (2012)

... Lire [+]

y

Comme point de départ de cette étude expérimentale, il s'agissait d'observer chez des russophones la difficulté d'acquérir une langue seconde. Plusieurs chercheurs ont observé le phénomène de traduction pendant l'apprentissage. Cette étude expérimentale s'est concentrée un peu plus sur la traduction mentale et les transferts des apprenants russophones. Dans notre cadre théorique, nous avons traité les questions d'utilisation de la traduction dans le processus de l'apprentissage, notamment les transferts positifs et négatifs. Nous avons examiné si le recours à la L1 aide ou pas l'acquisition d'une L2. Notre recherche visait un groupe de russophones apprenant le français comme langue seconde. Nous avons voulu observer l'effet positif ou négatif du recours à la langue maternelle lors de la rédaction, en utilisant quatre catégories d'erreurs: morphosyntaxe et syntaxe, lexique, orthographe et cohérence et cohésion. Les outils principaux de recherches de Cohen A., Brooks-Carson A. et Jacobs-Cassuto M. (2000) ont été adoptés par le chercheur de cette étude. L'expérimentation a été effectuée dans une école de langue pour adultes à l'hiver 2006 auprès de 15 participants apprenant le français au niveau intermédiaire. Ceux-ci devaient rédiger une composition directement en L2 et une autre en écrivant d'abord leur texte en L1 et en le traduisant ensuite en L2. Notre hypothèse de départ a été partiellement confirmée, nos résultats nous informent que les apprenants russophones du français réfléchissent assez souvent en russe avant d'effectuer une production écrite en français. Nous avons constaté que la composition rédigée directement en L2 comportait moins de transferts négatifs que celle qui provenait de la traduction. Ceci représente donc un net avantage lorsque les étudiants écrivent directement en L2.
Comme point de départ de cette étude expérimentale, il s'agissait d'observer chez des russophones la difficulté d'acquérir une langue seconde. Plusieurs chercheurs ont observé le phénomène de traduction pendant l'apprentissage. Cette étude expérimentale s'est concentrée un peu plus sur la traduction mentale et les transferts des apprenants russophones. Dans notre cadre théorique, nous avons traité les questions d'utilisation de la traduction ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (3 Mo ; 123 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

L'attention portée à la langue est la condition essentielle pour que l'input soit saisi et éventuellement intégré au système langagier de l'apprenant (Schmidt, 1990). Elle devrait donc être encouragée en classe de langue seconde (désormais L2). À cet effet, certains auteurs proposent de favoriser la réflexion métalinguistique (Trévise, 1994), qui peut se faire, entre autres, par l'utilisation d'un journal de bord. Cette procédure a été utilisée avec des élèves de 6e année primaire afin d'étudier ce que les enfants remarquaient dans la L2 (Simard, 2004), mais très peu d'informations sont disponibles sur les réflexions que des adultes peuvent produire (Allison, 1998). Dans le cadre de cette étude, nous avons utilisé le journal de bord comme permettant aux apprenants adultes de français langue seconde (désormais FLS) de verbaliser leurs réflexions métalinguistiques. La question de recherche à laquelle nous avons tenté de répondre est: est-ce que l'utilisation d'un journal de bord permet à des apprenants adultes de FLS de verbaliser leurs réflexions métalinguistiques? Une sous-question y était rattachée, soit: quel type de réflexions les apprenants produisent-ils? Les participants (n=35), étudiants au certificat en français écrit pour non francophones dans une université du Québec, ont rédigé des réflexions, à six reprises sur une période de trois mois, dans leur journal de bord. Ils devaient répondre à la question suivante: qu'avez-vous remarqué dans le français que vous avez lu, entendu ou produit (à l'oral ou à l'écrit) dans la dernière semaine? Les résultats indiquent que les apprenants ont produit des réflexions métalinguistiques au sujet de différents éléments langagiers dans le journal de bord, principalement à propos de la syntaxe -nature et fonction des mots et des expressions. Une comparaison entre ces résultats et ceux obtenus par Simard (2004) indique que les différences dans le degré de scolarité, le niveau de compétence langagière des participants et le type d'enseignement reçu par chacun des groupes, ainsi que des différences concernant le type de journal de bord et la question à laquelle les apprenants devaient répondre peuvent expliquer les résultats obtenus. Les résultats obtenus nous donnent des indications sur ce qui attire l'attention des apprenants adultes de FLS et sur l'utilisation du journal de bord en salle de classe comme moyen de permettre la verbalisation de réflexions métalinguistiques.
L'attention portée à la langue est la condition essentielle pour que l'input soit saisi et éventuellement intégré au système langagier de l'apprenant (Schmidt, 1990). Elle devrait donc être encouragée en classe de langue seconde (désormais L2). À cet effet, certains auteurs proposent de favoriser la réflexion métalinguistique (Trévise, 1994), qui peut se faire, entre autres, par l'utilisation d'un journal de bord. Cette procédure a été utilisée ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (2 Mo ; 89 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Le cours "Apprendre une langue seconde" a pour objectif de sensibiliser au processus personnel d'apprentissage en fournissant l'occasion de réfléchir à différents facteurs qui influencent l'apprentissage d'une langue seconde et en initiant à des techniques d'apprentissage. Présenté en français et en anglais, le guide comprend cinq ateliers. (Tiré du doc.)

Cote : 37.016:003-028.31(71)Fra 1992

... Lire [+]

Z