Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Documents  Sécurité d'emploi - France | enregistrements trouvés : 3

O
     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

Source : Bref du Céreq, no 318 (janvier 2014)

Lien(s) : Consulter la version PDF (700 Ko ; 4 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Alors que la formation des adultes se présente comme un levier essentiel de la sécurisation des parcours professionnels, il est surprenant de constater dans notre pays un déficit d'évaluation des dispositifs de formation. Ce déficit est d'autant plus manifeste que les dépenses de formation professionnelle ont atteint en 2011 près de 30 milliards d'euros, soit 1,5% du PIB. Pourtant, à quelques rares exceptions près, les connaissances relatives à l'efficacité des programmes de formation proviennent de travaux d'évaluation étrangers. La première partie de cette étude passe ainsi en revue les méthodes les plus usitées pour évaluer les programmes de formation, et discute leurs atouts et inconvénients. Il apparaît que le choix de l'une ou l'autre méthode dépend de façon cruciale de la qualité des données disponibles. Le deuxième objectif de cette étude est de synthétiser les principaux résultats de la littérature, tout en précisant les conditions d'efficacité des dispositifs de formation professionnelle. Est-il pertinent de cibler les stages sur des publics particuliers? De les proposer à certains moments précis, comme le début de l'épisode de chômage ou la période qui suit l'embauche? De privilégier certains contenus, ou certains dispositifs de financement de la formation? - Tiré du doc.
Alors que la formation des adultes se présente comme un levier essentiel de la sécurisation des parcours professionnels, il est surprenant de constater dans notre pays un déficit d'évaluation des dispositifs de formation. Ce déficit est d'autant plus manifeste que les dépenses de formation professionnelle ont atteint en 2011 près de 30 milliards d'euros, soit 1,5% du PIB. Pourtant, à quelques rares exceptions près, les connaissances relatives à ...

Cote : En traitement

Lien(s) : Consulter la version PDF (1 Mo ; 79 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Dans le cadre de la sécurisation des parcours professionnels, a été signé l'accord national interprofessionnel du 31 mai 2011 relatif au contrat de sécurisation professionnelle (CSP) et adoptée, le 28 juillet 2011, la loi pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels, qui prévoient au profit des salariés licenciés pour motif économique la mise en oeuvre d'un contrat de sécurisation professionnelle. Ce contrat institue un accompagnement personnalisé et renforcé des salariés licenciés pour motif économique dans les entreprises de moins de 1000 salariés et les entreprises en redressement ou liquidation judiciaire. De plus les partenaires sociaux ont décidé dans l'art.4 de l'Accord national interprofessionnel (ANI) du 31 mai 2011 une expérimentation de l'accompagnement CSP au profit de publics précaires, engagée sur 39 bassins d'emplois. Le présent rapport dresse le « Bilan et recommandations de la mission d'appui sur le fonctionnement du CSP » et s'attache, en vue de leur capitalisation, à formuler des analyses tirées du terrain sur les conditions de déploiement de l'accompagnement, son articulation avec les dispositifs de formation, les attentes et opinions des bénéficiaires et le coût de revient du dispositif. Il observe notamment que la relation à l'entreprise, l'accès à l'emploi, la personnalisation de l'accompagnement et l'accès des bénéficiaires à la formation sont facilités par la mobilisation concertée de l'ensemble de ces partenaires, et que parmi les constats dressés la formation bénéficie, à la faveur d'un processus souple et personnalisé adapté aux opportunités d'emplois local, à quatre fois plus de demandeurs d'emplois que dans le cadre du droit commun. - Tiré du doc.
Dans le cadre de la sécurisation des parcours professionnels, a été signé l'accord national interprofessionnel du 31 mai 2011 relatif au contrat de sécurisation professionnelle (CSP) et adoptée, le 28 juillet 2011, la loi pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels, qui prévoient au profit des salariés licenciés pour motif économique la mise en oeuvre d'un contrat de sécurisation professionnelle. Ce ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (4 Mo ; 159 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z