Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Documents  Étudiants de l'éducation des adultes - Québec (Pro | enregistrements trouvés : 16

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

Cette étude exploratoire s'est intéressée aux trajectoires scolaires et sociales de jeunes de 16-24 ans, de 1ère ou de 2ème générations issues de l'immigration, qui se retrouvent en formation générale aux adultes (FGA) pour terminer leurs études secondaires, de même qu'à deux projets de « persévérance scolaire » s'adressant à ces jeunes à la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Cet article présente les faits saillants du premier volet sur les trajectoires, et soulève un ensemble d'hypothèses qui a conduit à une seconde étude sur les processus systémiques et les pratiques de classement et d'orientation dans six commissions scolaires (Montréal et Sherbrooke) et leurs impacts sur les trajectoires scolaires de ces apprenants. Cette étude est la première au Québec à dresser un « diagnostic » qualitatif des parcours de jeunes de 16-24 ans issus de l'immigration au secteur des adultes, l'expérience scolaire de ces jeunes étant encore peu documentée, autant au plan statistique qu'au plan des pratiques institutionnelles et des perceptions des acteurs dans ce secteur. - Tiré du doc.
Cette étude exploratoire s'est intéressée aux trajectoires scolaires et sociales de jeunes de 16-24 ans, de 1ère ou de 2ème générations issues de l'immigration, qui se retrouvent en formation générale aux adultes (FGA) pour terminer leurs études secondaires, de même qu'à deux projets de « persévérance scolaire » s'adressant à ces jeunes à la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Cet article présente les faits saillants du premier volet sur les ...

Lien(s) : Consulter la version PDF ( 1 Mo ; 176 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Comment expliquer l'utilisation quasi automatique des programmes de formation aux adultes par une majorité d'élèves de 16 à 18 ans vus comme étant des élèves handicapés ou en difficulté d'apprentissage ou d'adaptation (EHDAA) au secteur jeunes? Ce passage de l'école des jeunes à celle des adultes est-il lié à des aspirations professionnelles légitimes? Une étude de cas de type microtechnographique (Bogdan et Biklen, 1998) a permis de documenter les raisons qui motivent les jeunes de 16 à 18 ans ayant des difficultés à recourir à l'éducation des adultes. Cette même étude a aussi permis de mieux comprendre l'expérience scolaire de ces jeunes, de même que les fondements derrière leur décision d'arrêter ou de poursuivre leur formation scolaire.
Comment expliquer l'utilisation quasi automatique des programmes de formation aux adultes par une majorité d'élèves de 16 à 18 ans vus comme étant des élèves handicapés ou en difficulté d'apprentissage ou d'adaptation (EHDAA) au secteur jeunes? Ce passage de l'école des jeunes à celle des adultes est-il lié à des aspirations professionnelles légitimes? Une étude de cas de type microtechnographique (Bogdan et Biklen, 1998) a permis de documenter ...

Source : Éducation et francophonie, vol. 38, no 1 (printemps 2010)

Lien(s) : Consulter la version PDF (228 Ko ; 26 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Dans les centres de formation générale aux adultes de la province, nous sommes en présence d'une intégration scolaire différenciée : des adultes et des jeunes adultes qui viennent parfaire leur formation, la clientèle dite conventionnelle et majoritaire dans nos centres; puis des jeunes désireux de progresser avec des besoins identitaires spécifiques ne relevant plus seulement de l'académique. Une clientèle diversifiée tant dans les parcours de vie et les âges que dans les motifs qui les animent à revenir sur les bancs de l'école. Il y a eu au cours des dernières années, une augmentation des effectifs dans les C.F.G.A. dans l'ensemble du Québec et la catégorie des 16-24 constitue maintenant plus de 50% de la clientèle totale. Le bassin des 19 ans et moins est d'environ 32%. Toutefois, dans certaines commissions scolaires, cet effectif compte pour près de 50 % de leur clientèle (MELS, 2009;6-7.). Toutes clientèles confondues, la réinsertion dans ces écoles constitue pour un grand nombre d'élèves « un acte de gestion de soi unique à travers lequel les élèves tentent de se réapproprier une identité personnelle et scolaire positive malgré ou en fonction des contraintes imposées par leurs cheminements et leur quotidien. » (Ross et Gray; 2005;103). Eduard Lindeman, un fervent défenseur de l'éducation progressiste à l'éducation des adultes dans les années cinquante, soutenait la pertinence de cours adaptés à la réalité des élèves et à l'interprétation qu'ils en font, mettant au premier plan le rôle de ces institutions scolaires dans l'apprentissage de la pensée critique. « Je conçois l'éducation des adultes en termes de nouvelle technique d'apprentissage... un processus mettant l'adulte en mesure de prendre conscience de son expérience et de l'évaluer. Pour ce faire, il ne peut commencer par l'étude des matières avec l'espoir qu'un jour, cette information lui sera utile » (1956;160). Un discours qui est toujours de mise et fondé sur des principes éducatifs évoquant que la pensée critique dépasse cette vision utilitaire de la formation et s'ouvre à l'ensemble des rôles et des dimensions personnelles de l'élève. Somme toute, reconnaître et développer d'abord le jugement de l'élève, avant qu'il accède aux savoirs académiques.
Dans les centres de formation générale aux adultes de la province, nous sommes en présence d'une intégration scolaire différenciée : des adultes et des jeunes adultes qui viennent parfaire leur formation, la clientèle dite conventionnelle et majoritaire dans nos centres; puis des jeunes désireux de progresser avec des besoins identitaires spécifiques ne relevant plus seulement de l'académique. Une clientèle diversifiée tant dans les parcours de ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (120 Ko ; 15 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Cote : 374.7(714)Col 2012

... Lire [+]

y

L'objectif général de la présente étude vise donc à dresser un portrait du parcours scolaire de ces jeunes qui, après avoir quitté l'école secondaire, du secteur jeune, ont décidé de reprendre leur cheminement en s'inscrivant dans un CEA. Pour ce faire, elle tente d'atteindre quatre objectifs spécifiques. Le premier vise à dresser un portrait du parcours scolaire des jeunes au primaire, au secondaire et au CEA. Le deuxième objectif tente de documenter l'image qu'ils ont pu avoir d'eux-mêmes tout au long de leur parcours scolaire. Le troisième cherche à identifier les facteurs personnels, scolaires, familiaux, sociaux et environnementaux qui ont marqué leur parcours scolaire au primaire et au secondaire. Enfin, le dernier objectif s'intéresse à leur vécu au sein du CEA. - Tiré du doc.
L'objectif général de la présente étude vise donc à dresser un portrait du parcours scolaire de ces jeunes qui, après avoir quitté l'école secondaire, du secteur jeune, ont décidé de reprendre leur cheminement en s'inscrivant dans un CEA. Pour ce faire, elle tente d'atteindre quatre objectifs spécifiques. Le premier vise à dresser un portrait du parcours scolaire des jeunes au primaire, au secondaire et au CEA. Le deuxième objectif tente de ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (10 Mo ; 328 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Les secteurs adultes de formation secondaire au Québec (formation générale aux adultes, FGA et formation professionnelle, FP) constituent des milieux scolaires qui contribuent fortement à la qualification minimale et professionnelle des jeunes âgés entre 16 et 24 ans. Par contre, on détient actuellement peu de connaissances sur les distinctions ou les ressemblances entre ces deux secteurs de l'éducation au Québec sinon que l'un est parfois le tremplin de l'autre (FGA vers FP) et qu'une proportion de jeunes en FGA et FP présentent des difficultés diverses ayant retardé ou nui à leur parcours scolaire. Cette étude exploratoire veut précisément alimenter ce vide de connaissance en comparant les jeunes hommes inscrits dans ces deux secteurs sur le plan de l'estime de soi, de la détresse psychologique, du sentiment de contrôle sur l'avenir et du projet professionnel. Dans un deuxième temps, nous voulons vérifier si le sentiment de contrôle, la détresse psychologique et l'estime de soi peuvent agir comme médiateurs dans le lien entre le secteur de formation (FGA ou FP) et le projet professionnel. Plus précisément, nous posons l'hypothèse que chacune de ces variables aura un effet médiateur spécifique sur la relation entre le secteur de formation et le projet professionnel. Les résultats de cette étude montrent que le fait d'être en formation générale ou professionnelle ne permet pas, à lui seul, de préciser un projet professionnel. C'est l'interaction entre les caractéristiques individuelles des jeunes au sein de ces secteurs qui détermine le lien entre le type de formation et le projet professionnel.
Les secteurs adultes de formation secondaire au Québec (formation générale aux adultes, FGA et formation professionnelle, FP) constituent des milieux scolaires qui contribuent fortement à la qualification minimale et professionnelle des jeunes âgés entre 16 et 24 ans. Par contre, on détient actuellement peu de connaissances sur les distinctions ou les ressemblances entre ces deux secteurs de l'éducation au Québec sinon que l'un est parfois le ...

Source : Canadian Journal of Education/Revue canadienne de l'éducation, vol. 36, no 4 (2013)

Lien(s) : Consulter la version PDF (22 Ko ; 32 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

Z