Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Documents  Enseignement - Réforme | enregistrements trouvés : 53

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

« Demain, l'école devra encourager les élèves à penser par eux-mêmes et à aller à la rencontre des autres avec empathie, dans la sphère professionnelle comme dans la sphère citoyenne. Comment les établissements d'enseignement parviendront-ils à atteindre ces objectifs? Andreas Schleicher a accompagné dans plus de 70 pays les responsables de ces questions dans leurs efforts pour concevoir et mettre en oeuvre des politiques et des pratiques tournées vers l'avenir. Il ne s'agit pas de copier-coller les solutions adoptées par d'autres écoles ou d'autres pays, mais plutôt d'examiner de façon attentive et objective les bonnes pratiques afin de comprendre ce qui fonctionne et les circonstances de ces succès. Doté d'une formation en physique, l'auteur propose un point de vue unique sur la question de la réforme de l'éducation : il défend de manière convaincante l'idée qu'il faudrait appliquer une démarche plus scientifique à la réflexion éducative, sans pour autant la dénaturer. » -- Résumé de l'éditeur.
« Demain, l'école devra encourager les élèves à penser par eux-mêmes et à aller à la rencontre des autres avec empathie, dans la sphère professionnelle comme dans la sphère citoyenne. Comment les établissements d'enseignement parviendront-ils à atteindre ces objectifs? Andreas Schleicher a accompagné dans plus de 70 pays les responsables de ces questions dans leurs efforts pour concevoir et mettre en oeuvre des politiques et des pratiques ...

Cote : 371Sch 2019

... Lire [+]

y

Source : Cahiers de la recherche sur l'éducation et les savoirs, no 16 (2017)

Lien(s) : Voir la version HTML
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Le monde a changé et l'école doit accompagner cette mutation en se transformant elle-même. Dans le contexte des grands défis - éthiques, sociaux, environnementaux et économiques - posés par notre époque, Une école pour le XXIe siècle nous invite à repenser les caractéristiques et les fondements essentiels de cette institution. Cet ouvrage propose une réflexion humaniste et stimulante sur la place centrale qu'y occupent les jeunes, et ce, dès l'école primaire, à cet âge si déterminant pour ce qu'ils deviendront plus tard. Observateur privilégié du milieu de l'enseignement, l'auteur y pose la question de l'évolution des rôles de celles et de ceux qui y interviennent, de celui de la famille ainsi que des différents acteurs sociaux qui l'accompagnent dans la poursuite de sa mission. Ce livre s'inscrit au coeur des grands débats actuels entourant l'école et se fait l'écho d'enquêtes nationales récentes qui invitent notamment à la préparation de citoyens à la fois créatifs, autonomes, polyvalents, entreprenants, capables d'innover et de solutionner des problèmatiques complexes.
Le monde a changé et l'école doit accompagner cette mutation en se transformant elle-même. Dans le contexte des grands défis - éthiques, sociaux, environnementaux et économiques - posés par notre époque, Une école pour le XXIe siècle nous invite à repenser les caractéristiques et les fondements essentiels de cette institution. Cet ouvrage propose une réflexion humaniste et stimulante sur la place centrale qu'y occupent les jeunes, et ce, dès ...

Cote : 370.1Rue 2015

... Lire [+]

y

Comment améliorer le système scolaire? Comment faire bouger le plus grand nombre d'écoles? Michael Fullan explique, dans un langage clair, comment devenir un agent de changement avisé grâce au leadership moteur. Ce livre ne propose pas de théorie. Il s'appuie sur les résultats d'observations de leaders scolaires, enseignants, professionnels ou directeurs, qui ont favorisé la réussite des jeunes de manière durable.
Comment améliorer le système scolaire? Comment faire bouger le plus grand nombre d'écoles? Michael Fullan explique, dans un langage clair, comment devenir un agent de changement avisé grâce au leadership moteur. Ce livre ne propose pas de théorie. Il s'appuie sur les résultats d'observations de leaders scolaires, enseignants, professionnels ou directeurs, qui ont favorisé la réussite des jeunes de manière durable.

Cote : 371.2Ful 2015

... Lire [+]

y

La globalisation et la révolution numérique interrogent l'avenir de l'école dans sa forme actuelle. Etude des perspectives d'évolution de la notion de savoir et des institutions éducatives.

Cote : 37Dur 2014

... Lire [+]

y

Le constructivisme est devenu, depuis Jean Piaget et son livre Logique et connaissance scientifique (1967), l'un des courants forts de la pédagogie contemporaine. Les fondements du constructivisme transforment le monde de l'épistémologie et le monde de la connaissance en général à partir des années 1930-1940. Les relativismes scientifiques de l'approche constructiviste se référent sans cessent au monde de l'expérience en prenant pour acquis que l'expérience permet le développement de l'intelligence. Dans cette logique non définitive, les réformes éducatives des années 1980-1990 sont la résultante d'un mélange entre pédagogues progressistes et pédagogues conservateurs. Paradoxalement, le constructivisme apparaît et sert les intérêts des deux côtés. Les réformes sont rapidement appliquées, durant ces années de changements pour le monde à venir, sous le principe des compétences. Les compétences qui se développent alors sont de l'ordre de l'utilitaire. Ces utilitarismes ne sont pas le résultat d'un seul courant, mais le constructivisme, en relativisant et en permettant les modes d'évaluation par projets, devient le principal outil des réformes nationales et internationales. Bien entendu, le modèle de l'éducation par compétences et par projets, dans la mise en place des nouveaux programmes, s'avère de deux ordres logiques à notre société. Le premier est néolibéral. Les instances telles que l'OCDE, l'UNESCO, la Banque mondiale, la Commission européenne et les diverses tables rondes des industriels auront aidé à l'implantation de ce modèle hybride et complexe qu'est celui de l'école des compétences. L'éducation doit alors répondre à des impératifs qui proviennent d'exigences industrielles et financières. « L'éducation sera le plus gros marché du vingt et unième siècle », disait, dans les années 1990, Claude Allègre. Tous les « macroacteurs » de la société mondialisée reprendront le même discours de la valeur des connaissances dans une société cognitive aussi nommée la société du capitalisme immatériel. Le second ordre logique du modèle est que les programmes de l'école actuelle deviennent utilitaires et dépendants de l'innovation du moment. Ces deux moments qui se rencontrent dans tous les processus font en sorte que l'école est en train de changer en profondeur, selon les intérêts et l'« esprit » de l'époque. Il faudra donc développer des compétences qui rendront utiles les anciens principes moraux d'une éducation humaniste. Il s'agira, dès lors, d'arrimer l'éducation au monde du travail au sein d'une société ultra-compétitive et adaptative. Tous devront se mobiliser et se renfermer dans leur individualité pour s'assurer un capital humain prometteur. L'échec sera le résultat de l'individu seul face à une société éclatée et définitivement néolibérale. Les compétences feront aussi l'objet d'une perpétuelle série d'évaluations, et ce, tout au long de la vie. - Tiré du doc.
Le constructivisme est devenu, depuis Jean Piaget et son livre Logique et connaissance scientifique (1967), l'un des courants forts de la pédagogie contemporaine. Les fondements du constructivisme transforment le monde de l'épistémologie et le monde de la connaissance en général à partir des années 1930-1940. Les relativismes scientifiques de l'approche constructiviste se référent sans cessent au monde de l'expérience en prenant pour acquis que ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (9 Mo ; 118 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Tout projet éducatif se devrait d'assurer une certaine cohérence entre les finalités éducatives générales, les contenus d'enseignement, leur mise en oeuvre et leur évaluation. L'histoire de l'éducation donne quelques clés pour appréhender comment les systèmes éducatifs se sont appuyés sur telle ou telle structuration des savoirs à enseigner, mais il faut bien l'appui de la sociologie ou de la didactique pour comprendre la construction des contenus d'enseignement, les choix privilégiés par l'une ou l'autre, les rapports entres contenus, savoirs, savoir-faire et apprentissages. Comment fabrique-t-on les contenus d'enseignement en Europe ou aux États-Unis, quelles sont les idéologies sous-jacentes, les modalités de mise en oeuvre, leur évaluation et leur réception par les élèves? Les contenus d'enseignement ne peuvent être alimentés par les seules disciplines universitaires, dans une pure vision de transposition didactique. Les pratiques sociales et leurs interférences avec la forme scolaire supposent la construction d'autres contenus, pour d'autres savoirs que les seuls savoirs savants. La conception des contenus doit s'envisager dans le cadre plus global du curriculum, processus intégrant des impératifs d'ordre didactique, sociologique, pédagogique. La reconnaissance d'une approche par compétences, notamment transversales, transforme l'approche des contenus d'enseignement et donne une assise aux « éducation à » et aux disciplines "autonomes" comme la géographie. - Tiré du site de l'Institut français de l'éducation.
Tout projet éducatif se devrait d'assurer une certaine cohérence entre les finalités éducatives générales, les contenus d'enseignement, leur mise en oeuvre et leur évaluation. L'histoire de l'éducation donne quelques clés pour appréhender comment les systèmes éducatifs se sont appuyés sur telle ou telle structuration des savoirs à enseigner, mais il faut bien l'appui de la sociologie ou de la didactique pour comprendre la construction des ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (725 Ko ; 24 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Dans ce segment vidéo, Monsieur Bélanger aborde la question de la pertinence des nouvelles approches éducatives en disant simplement que la relation à faire est entre la personne apprenante, laquelle cherche constamment à construire son savoir, et l'idée plus large de définir pour elle-même le projet de sa biographie éducative.

Lien(s) : Visionner la vidéo (4 min 5 s)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Lorraine Boucher est conseillère pédagogique à la commission scolaire Marguerite Bourgeoys (CSMB) située à Montréal. Dans ce segment vidéo, elle nous expose quelles sont les principales contraintes à l'implantation harmonieuse du Renouveau pédagogique au Québec.

Lien(s) : Visionner la vidéo (4 min 09 s)
EN LIGNE

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z