Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Documents  Enseignement postsecondaire | enregistrements trouvés : 13

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

Alors que les avantages présentés par de solides capacités de lecture et d'écriture sont bien établis, l'inquiétude va croissante concernant les capacités des canadiens, y compris celles des étudiants des établissements d'enseignement postsecondaire de l'Ontario, qui ne répondent pas aux attentes. La question urgente pour l'Ontario est de savoir si les étudiants entrants dans l'enseignement postsecondaire disposent des capacités de lecture et d'écriture requises pour réussir. Les données du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), qui évalue les compétences des élèves en lecture, sciences et mathématiques, indiquent que les élèves qui obtiennent les notes les plus élevées à l'évaluation en lecture à l'âge de 15 ans sont plus enclins à poursuivre des études à l'université, cependant un pourcentage considérable d'élèves obtenant une note inférieure au niveau 3 le feront aussi. Les résultats soulignent également que les collèges attirent des individus présentant un éventail beaucoup plus large d'aptitudes linguistiques, avec moins d'étudiants du niveau supérieur de l'échelle de compétence et plus d'étudiants légèrement sous la moyenne. - Tiré du doc.
Alors que les avantages présentés par de solides capacités de lecture et d'écriture sont bien établis, l'inquiétude va croissante concernant les capacités des canadiens, y compris celles des étudiants des établissements d'enseignement postsecondaire de l'Ontario, qui ne répondent pas aux attentes. La question urgente pour l'Ontario est de savoir si les étudiants entrants dans l'enseignement postsecondaire disposent des capacités de lecture et ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (712 Ko ; 37 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Ce mémoire exploite pour la première fois la très riche et très complète Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes afin d'analyser la participation aux études postsecondaires. Au cycle 6 de l'ELNEJ, 2,982 jeunes sont âgés entre 18 et 21 ans, parmi lesquels 77% ont obtenu leur diplôme d'études secondaires. 80% de ces diplômés peuvent être observés comme participant aux études postsecondaires (collège ou université). La grande majorité de ces jeunes et leurs familles ont été suivis par l'ELNEJ lors des cycles 1 à 5 (pour les jeunes de moins de 18 ans). Nous utilisons l'information collectée lors des années précédentes (par exemple: le type de famille, le revenu familial, les résultats à des tests de mathématiques et de lecture, l'état de santé ainsi que les scores de comportement de l'enfant et de fonctionnement familial) pour étudier les facteurs ayant la plus grande influence sur la participation aux études postsecondaires. Différentes approches ont été utilisées afin de modéliser les choix d'éducation. Dans un premier temps nous utilisons un modèle linéaire (moindres carrés ordinaires) afin de déterminer les variables explicatives pertinentes pour obtenir des résultats significatifs et robustes. La spécification choisie est ensuite estimée dans un Logit multinomial où les répondants sont observés dans quatre états: décrocheurs du secondaire, étudiants au secondaire, diplômés du secondaire non-participants aux études postsecondaires et participants aux études postsecondaires. Nous désagrégeons ensuite les études postsecondaires en niveau collégial et universitaire. Pour ces modèles, nous analysons l'impact des variables explicatives selon le sexe des répondants. Le dernier modèle estimé est un Logit séquentiel analysant le cheminement scolaire des jeunes canadiens. Les estimations démontrent que les résultats sont sensibles au sous-échantillon géographique utilisé (Ontario, Québec, Reste du Canada) et au niveau d'études postsecondaires (collège, université). Nous observons des effets de revenu familial et de scores de tests de mathématiques importants. Le sexe des répondants, la structure familiale et l'hyperactivité ressortent également comme des facteurs influençant significativement la participation aux études postsecondaires.
Ce mémoire exploite pour la première fois la très riche et très complète Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes afin d'analyser la participation aux études postsecondaires. Au cycle 6 de l'ELNEJ, 2,982 jeunes sont âgés entre 18 et 21 ans, parmi lesquels 77% ont obtenu leur diplôme d'études secondaires. 80% de ces diplômés peuvent être observés comme participant aux études postsecondaires (collège ou université). La grande ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (3 Mo ; 86 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Série de trois ateliers d'une durée de deux à trois heures à l'intention des jeunes adultes ou des adultes qui décident de reprendre leurs études ou de réintégrer le marché du travail. Parmi les thèmes abordés, mentionnons : la formulation d'une vision pour un avenir préféré, déterminer les habiletés fiables et transférables, développer de nouvelles habiletés pour faire preuve de résilience, élaborer un plan d'action pour atteindre les objectifs d'apprentissage ou professionnels et établir et entretenir un cercle solide d'alliés pour les soutenir durant les transitions et appuyer leur succès.
Série de trois ateliers d'une durée de deux à trois heures à l'intention des jeunes adultes ou des adultes qui décident de reprendre leurs études ou de réintégrer le marché du travail. Parmi les thèmes abordés, mentionnons : la formulation d'une vision pour un avenir préféré, déterminer les habiletés fiables et transférables, développer de nouvelles habiletés pour faire preuve de résilience, élaborer un plan d'action pour atteindre les objectifs ...

Lien(s) : Consulter les version PDF
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Série de trois ateliers d'une durée de deux à trois heures à l'intention des jeunes adultes ou des adultes qui décident de reprendre leurs études ou de réintégrer le marché du travail. Parmi les thèmes abordés, mentionnons : la formulation d'une vision pour un avenir préféré, déterminer les habiletés fiables et transférables, développer de nouvelles habiletés pour faire preuve de résilience, élaborer un plan d'action pour atteindre les objectifs d'apprentissage ou professionnels et établir et entretenir un cercle solide d'alliés pour les soutenir durant les transitions et appuyer leur succès.
Série de trois ateliers d'une durée de deux à trois heures à l'intention des jeunes adultes ou des adultes qui décident de reprendre leurs études ou de réintégrer le marché du travail. Parmi les thèmes abordés, mentionnons : la formulation d'une vision pour un avenir préféré, déterminer les habiletés fiables et transférables, développer de nouvelles habiletés pour faire preuve de résilience, élaborer un plan d'action pour atteindre les objectifs ...

Cote : 331.108.43:374Viv 2008

... Lire [+]

y

L'augmentation du pourcentage de Canadiens titulaires d'un diplôme d'études postsecondaires contribue de manière importante à répondre aux besoins de compétences croissants du marché du travail. Toutefois, les employeurs canadiens exigent non seulement de leurs employés des compétences universitaires, mais aussi des compétences professionnelles. Parmi ces dernières, ils recherchent des compétences techniques particulières liées aux postes à pourvoir ainsi que des compétences dites générales, comme la communication interpersonnelle et le travail d'équipe.
Les auteurs disent que de nombreux étudiants au postsecondaire suivent des programmes avec un volet d'apprentissage par l'expérience, afin de développer un éventail plus large d'habiletés professionnelles. Cela peut être des programmes d'enseignement coopératif ou d'alternance travail-études, des programmes de métiers ou des stages.
Les auteurs discutent les façons de multiplier et d'améliorer les possibilités d'apprentissage fondé sur l'expérience au Canada. Cela comprend une meilleure information sur ce genre d'opportunités; la mise en place de mesures incitatives, comme une meilleure rémunération des étudiants; des milieux de travail souples et emballants pour les étudiants, ainsi que la possibilité de travailler à des projets stimulants et enrichissants.
L'augmentation du pourcentage de Canadiens titulaires d'un diplôme d'études postsecondaires contribue de manière importante à répondre aux besoins de compétences croissants du marché du travail. Toutefois, les employeurs canadiens exigent non seulement de leurs employés des compétences universitaires, mais aussi des compétences professionnelles. Parmi ces dernières, ils recherchent des compétences techniques particulières liées aux postes à ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (157 Ko ; 9 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Alors que les épreuves récemment administrées aux élèves laissent croire que la maîtrise des habiletés de base n'est généralement pas en déclin, les examens de compétences administrés dans les universités donnent l'impression que la maîtrise des compétences de base a décliné chez les nouveaux étudiants. Même si cette baisse est faible dans l'ensemble, les auteurs disent qu'elle offre des leçons d'apprentissage pour les étudiants, leurs familles, les professeurs, les universités et les gouvernements.
La transition du secondaire à l'université est source d'anxiété pour beaucoup d'étudiants, qui s'inquiètent de savoir s'ils peuvent gérer une plus grande indépendance. Les familles peuvent aider en encourageant les étudiants à utiliser les services de soutien disponibles.
Les universités peuvent aider en fournissant des services de soutien sociaux et académiques qui offrent l'aide la plus efficace pour les étudiants. Les auteurs suggèrent que les professeurs et les administrateurs regardent les exemples offerts par les universités où les élèves expriment la satisfaction avec le niveau de soutien.
Les auteurs encouragent aussi les gouvernements à reconnaître que les politiques conçues pour le seul but d'accroître le nombre d'étudiants dans les cours universitaires de première année peuvent entraîner des conséquences imprévues. Cela comprend la nécessité d'offrir des services de soutien plus coûteux aux étudiants qui donnent l'impression de ne pas posséder les compétences requises
Alors que les épreuves récemment administrées aux élèves laissent croire que la maîtrise des habiletés de base n'est généralement pas en déclin, les examens de compétences administrés dans les universités donnent l'impression que la maîtrise des compétences de base a décliné chez les nouveaux étudiants. Même si cette baisse est faible dans l'ensemble, les auteurs disent qu'elle offre des leçons d'apprentissage pour les étudiants, leurs familles, ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (131 Ko ; 5 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Le coût des études postsecondaires au Canada a fortement augmenté depuis les années 1990. Bien que les prêts étudiants plus généreux couvrent une partie de l'augmentation du coût, les gains d'emploi et l'épargne personnelle sont les principales sources de fonds pour la plupart des étudiants du postsecondaire.
Une analyse de Statistique Canada, sur les tendances dans l'emploi des étudiants, a été effectuée à la demande du Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA). Elle laisse entrevoir que les revenus des étudiants trainent derrière la hausse des frais de scolarité.
La principale mesure prise par le gouvernement en réponse à l'augmentation des frais de scolarité a été d'améliorer les programmes de prêts aux étudiants. Selon l'analyse, cette approche a permis de maintenir les taux de participation du postsecondaire, tandis que les frais de scolarité augmentaient et que le revenu d'emploi des étudiants stagnait.
Les étudiants, pour leur part, travaillent davantage d'heures et recourent aux prêts désormais plus disponibles. Compte tenu que consacrer trop de temps au travail rémunéré est néfaste au rendement académique, il importe d'assurer que les programmes de prêts aux étudiants suivent le rythme de la hausse des coûts des études postsecondaires.
Depuis quelques années, les provinces ont elles aussi amélioré leurs programmes de prêts aux étudiants. Toutefois, on constate un abandon progressif des subventions non remboursables en faveur des prêts remboursables. Cela peut dissuader les étudiants issus de familles à faible revenu d'entreprendre des études postsecondaires, qui ont déjà des taux de participation inférieurs à ceux de familles plus aisées.
Si les Canadiens désirent rester concurrentiels dans l'économie du savoir, on doit veiller à ce que les études postsecondaires demeurent abordables et accessibles.
Le coût des études postsecondaires au Canada a fortement augmenté depuis les années 1990. Bien que les prêts étudiants plus généreux couvrent une partie de l'augmentation du coût, les gains d'emploi et l'épargne personnelle sont les principales sources de fonds pour la plupart des étudiants du postsecondaire.
Une analyse de Statistique Canada, sur les tendances dans l'emploi des étudiants, a été effectuée à la demande du Conseil canadien sur ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (168 Ko ; 11 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Cote : 37.014.5:004Cen 2001

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z