Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Documents  Études universitaires | enregistrements trouvés : 33

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

Les résultats de l'évaluation des compétences des adultes confirment qu'il existe un lien fort entre le niveau de performance en numératie et la mise en pratique de ces compétences. Au vu de ces constats, les pays pourraient encourager davantage l'enseignement de disciplines liées à la numératie dans une plus grande diversité de filières de l'enseignement supérieur. Cette mesure revêt une importance toute particulière dans la mesure ou les compétences et les pratiques en numératie jouent un rôle crucial dans de nombreuses dimensions du bien-être individuel.
Les résultats de l'évaluation des compétences des adultes confirment qu'il existe un lien fort entre le niveau de performance en numératie et la mise en pratique de ces compétences. Au vu de ces constats, les pays pourraient encourager davantage l'enseignement de disciplines liées à la numératie dans une plus grande diversité de filières de l'enseignement supérieur. Cette mesure revêt une importance toute particulière dans la mesure ou les ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (1 Mo ; 6 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Le Canada affiche des taux de participation postsecondaire élevés et des résultats scolaires supérieurs à ceux de la plupart des autres pays développés. Cependant, certains groupes démographiques au pays affichent toujours une participation postsecondaire faible, y compris les étudiants autochtones, ceux de familles à faible revenu, et ceux de familles sans antécédents d'études supérieures.
Les auteurs discutent des causes de la sous-représentation parmi ces groupes et parlent de plusieurs pratiques prometteuses pour combler cet écart.
Ils concluent en indiquant comment surmonter l'ensemble des obstacles auxquels font face les étudiants autochtones, à faible revenu et de première génération. Pour ce faire, les gouvernements, les enseignants, les parents, les membres des communautés et les étudiants eux-mêmes doivent coordonner leurs actions. À long terme, ces efforts seront essentiels pour préserver la prospérité économique et le caractère égalitaire de la société canadienne.
Le Canada affiche des taux de participation postsecondaire élevés et des résultats scolaires supérieurs à ceux de la plupart des autres pays développés. Cependant, certains groupes démographiques au pays affichent toujours une participation postsecondaire faible, y compris les étudiants autochtones, ceux de familles à faible revenu, et ceux de familles sans antécédents d'études supérieures.
Les auteurs discutent des causes de la sous-re...

Lien(s) : Consulter la version PDF (236 Ko ; 10 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Au Québec, toutes les universités francophones exigent une attestation des connaissances linguistiques aux étudiants qui désirent être admis à un programme d'études de premier cycle. Depuis dix ans, de nombreuses institutions d'enseignement supérieur ont mis sur pieds des cours d'appoint en grammaire pour les étudiants qui n'arrivent pas à satisfaire aux exigences en matière de français écrit. De plus en plus d'étudiants dont la langue maternelle n'est pas le français doivent suivre un de ces cours et plusieurs d'entre eux ne le réussissent pas. Dans cette recherche, nous avons vérifié quelles étaient les connaissances lexicales et en morphologie dérivationneIle chez des étudiants locuteurs non natifs du français ayant échoué au test de français écrit de l'université, en posant comme hypothèse de départ que leurs connaissances seraient plutôt faibles. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons soumis à deux reprises des sujets locuteurs natifs et locuteurs non natifs, inscrits au même cours d'appoint en grammaire, à une épreuve de cinq tâches mesurant leurs connaissances, tant en compréhension qu'en production, d'items lexicaux fréquents. Dans l'ensemble de notre épreuve, les sujets locuteurs non natifs ont obtenu des résultats inférieurs à ceux des locuteurs natifs et les différences de performance ont été significatives dans quatre des cinq tâches. Particulièrement, les sujets locuteurs non natifs ont démontré que leurs connaissances lexicales productives étaient très faibles, ce qui soulève l'hypothèse que leurs connaissances lexicales limitées seraient à la base de leurs difficultés en morphologie dérivationnelle. Les résultats obtenus par les sujets locuteurs non natifs laissent à penser que certains d'entre eux ne possèdent peut-être pas une base lexicale suffisamment étendue pour poursuivre avec succès des études supérieures dans une université francophone. - Tiré du doc.
Au Québec, toutes les universités francophones exigent une attestation des connaissances linguistiques aux étudiants qui désirent être admis à un programme d'études de premier cycle. Depuis dix ans, de nombreuses institutions d'enseignement supérieur ont mis sur pieds des cours d'appoint en grammaire pour les étudiants qui n'arrivent pas à satisfaire aux exigences en matière de français écrit. De plus en plus d'étudiants dont la langue ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (4 Mo ; 185 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Cote : 378.1:374.7Pro 2008

... Lire [+]

V

Les Autochtones représentent 4,5 % de la population canadienne, mais de moins de 1 % des étudiants de première année en 2001 étaient des Autochtones. En outre, le nombre d'inscriptions dans les écoles de médecine est très faible chez les Autochtones vivant en milieu rural.
Compte tenu du faible nombre d'étudiants provenant des communautés autochtones et rurales dans les écoles de médecine, ces milieux sont aux prises avec de graves pénuries de personnel médical. Bien qu'environ 20 % des Canadiens vivent en région rurale, seulement 10 % des médecins canadiens y exercent leur profession.
Augmenter le nombre de médecins qui viennent de populations sous-représentées peut contribuer à améliorer la santé dans ces groupes. Des études indiquent que lorsque les membres d'une communauté sont traités par un médecin provenant d'un milieu similaire, ils sont plus susceptibles de faire appel à ses soins et de se conformer à ses directives. Ils sont aussi plus réceptifs aux conseils en matière de promotion de la santé et de prévention.
Des efforts visent à résoudre la sous-représentation, comme : inspirer les enfants, dès le primaire, à envisager une carrière dans le domaine de la santé; modifier des critères d'admission afin d'admettre des étudiants provenant des communautés rurales et autochtones; réserver dans les facultés de médecine des places destinées aux minorités ciblées; et transformer la structure de l'aide gouvernementale pour les étudiants dans le besoin.
Les Autochtones représentent 4,5 % de la population canadienne, mais de moins de 1 % des étudiants de première année en 2001 étaient des Autochtones. En outre, le nombre d'inscriptions dans les écoles de médecine est très faible chez les Autochtones vivant en milieu rural.
Compte tenu du faible nombre d'étudiants provenant des communautés autochtones et rurales dans les écoles de médecine, ces milieux sont aux prises avec de graves pénuries de ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (133 Ko ; 8 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Environ quatre-vingts personnes liées de quelque façon à l'éducation francophone au Nouveau-Brunswick se sont donné rendez-vous à l'Université de Moncton, le 1er mai 2007, pour réfléchir ensemble et se mobiliser face aux besoins et aux réalités actuelles en matière d'éducation. Les éducateurs, gestionnaires, professionnels de diverses disciplines, intervenants sur le terrain et membres d'organismes francophones étaient tous largement représentés, tant du côté ministériel que du secteur communautaire et des groupements associatifs. Ce rapport nous donne un aperçu de ce qui s'est passé durant cette journée de réflexion en éducation. - Tiré de la BDAA.
Environ quatre-vingts personnes liées de quelque façon à l'éducation francophone au Nouveau-Brunswick se sont donné rendez-vous à l'Université de Moncton, le 1er mai 2007, pour réfléchir ensemble et se mobiliser face aux besoins et aux réalités actuelles en matière d'éducation. Les éducateurs, gestionnaires, professionnels de diverses disciplines, intervenants sur le terrain et membres d'organismes francophones étaient tous largement re...

Lien(s) : Consulter la version PDF (114 Ko ; 17 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

y

Alors qu'un nombre croissant de Canadiennes mènent avec succès des études postsecondaires, il existe toujours un important écart entre les sexes en ce qui a trait aux carrières en sciences et à la rémunération.
Diverses études laissent entendre que les garçons et les filles sont au même niveau en matière d'aptitudes scientifiques, selon les auteurs. Ces conclusions portent à croire que les facteurs culturels et environnementaux, plutôt que biologiques, influent sur les choix de carrière et les intérêts des filles.
Les parents peuvent, sans le vouloir, influer sur le manque d'intérêt des jeunes filles pour les sciences, en répondant différemment aux questions de leurs fils et de leurs filles. Ils peuvent avoir plus tendance à expliquer les concepts scientifiques à leurs fils qu'à leurs filles, ou être plus enclins à acheter du matériel scientifique aux garçons plutôt qu'aux filles, comme un ensemble de chimie ou un microscope.
Les auteurs proposent plusieurs suggestions pour les parents, y compris inciter leurs filles à s'inscrire à des cours de science à l'école secondaire, donner aux filles l'occasion de rencontrer des femmes scientifiques et regarder des programmes scientifiques à la télévision avec leurs enfants.
Ils décrivent aussi un nombre de programmes visant à encourager l'intérêt pour les sciences. Certains s'adressent à la fois aux filles et aux garçons, tandis que d'autres visent les filles.
Alors qu'un nombre croissant de Canadiennes mènent avec succès des études postsecondaires, il existe toujours un important écart entre les sexes en ce qui a trait aux carrières en sciences et à la rémunération.
Diverses études laissent entendre que les garçons et les filles sont au même niveau en matière d'aptitudes scientifiques, selon les auteurs. Ces conclusions portent à croire que les facteurs culturels et environnementaux, plutôt que ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (308 Ko ; 12 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Dans cette étude de Statistique Canada, les chercheurs examinent le rôle que joue l'accumulation du capital humain dans la détermination des niveaux relatifs du revenu par habitant dans les provinces canadiennes entre 1951 et 2001. Ils font appel à deux indicateurs différents du capital humain, fondés respectivement sur la réussite universitaire et les résultats en littératie. L'analyse empirique des données les autorise à « distinguer l'apport du capital humain de celui des améliorations institutionnelles ou de l'investissement dans l'infrastructure sociale, qui ont tous deux reçu une attention considérable dans les études récentes de la croissance transnationale ».
Dans cette étude de Statistique Canada, les chercheurs examinent le rôle que joue l'accumulation du capital humain dans la détermination des niveaux relatifs du revenu par habitant dans les provinces canadiennes entre 1951 et 2001. Ils font appel à deux indicateurs différents du capital humain, fondés respectivement sur la réussite universitaire et les résultats en littératie. L'analyse empirique des données les autorise à « distinguer l'apport ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (344 Ko ; 47 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Dans cette étude de Statistique Canada, les chercheurs examinent le rôle que joue l'accumulation du capital humain dans la détermination des niveaux relatifs du revenu par habitant dans les provinces canadiennes entre 1951 et 2001. Ils font appel à deux indicateurs différents du capital humain, fondés respectivement sur la réussite universitaire et les résultats en littératie. L'analyse empirique des données les autorise à « distinguer l'apport du capital humain de celui des améliorations institutionnelles ou de l'investissement dans l'infrastructure sociale, qui ont tous deux reçu une attention considérable dans les études récentes de la croissance transnationale ».
Dans cette étude de Statistique Canada, les chercheurs examinent le rôle que joue l'accumulation du capital humain dans la détermination des niveaux relatifs du revenu par habitant dans les provinces canadiennes entre 1951 et 2001. Ils font appel à deux indicateurs différents du capital humain, fondés respectivement sur la réussite universitaire et les résultats en littératie. L'analyse empirique des données les autorise à « distinguer l'apport ...

Cote : 37.014.22:331.2(71)Cou 2006

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z