Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Nav Sujets - Théories féministes  | enregistrements trouvés : 84

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

Cote : 305.4201Hoo 2017

... Lire [+]

y

Cote : 305.4209Fra 2016

... Lire [+]

y

Cote : Numéro de périodique

Source : À babord!, no 63 (févr.-mars 2016)

... Lire [+]

y

Cote : Numéro de périodique

Source : Recherches féministes, vol. 29, no 1 (2016)

... Lire [+]

y

Bien que marginal, le BDSM (bondage/discipline, domination/soumission, sadomasochisme) constitue un thème artistique et politique récurrent dans l'histoire lesbienne. Dès les années '80, on voit apparaître aux États-Unis une militance féministe lesbienne pro-BDSM sur le plan théorique, militant et culturel. Considérant l'invisibilisation historique des lesbiennes au sein de l'histoire de l'art et de l'histoire de l'art féministe, que peut signifier une telle représentation de la part de celles-ci, alors que leur corps et leur sexualité font régulièrement l'objet de violences lesbophobes dans l'espace public et dans le champ de la culture visuelle dominante? L'analyse s'appuie sur trois oeuvres charnières : Catherine Opie, Self-Portrait/Pervert, 1994 ; Del LaGrace Volcano, Untitled, 1988 ; Tejal Shah, Déjeuner sur l'herbe, 2008. Les résultats donnent à voir que la représentation du BDSM lesbien en art contemporain se décline sous trois cas de figures : l'autoportrait, l'oeuvre à caractère pornographique et la satire féministe. L'objectivation et l'auto-objectivation sexuelle constituent chez les artistes étudiées les principales stratégies de représentation par lesquelles elles cherchent à légitimer les corps et à réclamer une reconnaissance de cette sexualité extrême qui recèle un potentiel politique sur le plan individuel et collectif. L'identité lesbienne ainsi déployée vient ébranler les canons de la féminité et de la sexualité hétéronormative en histoire de l'art.
Bien que marginal, le BDSM (bondage/discipline, domination/soumission, sadomasochisme) constitue un thème artistique et politique récurrent dans l'histoire lesbienne. Dès les années '80, on voit apparaître aux États-Unis une militance féministe lesbienne pro-BDSM sur le plan théorique, militant et culturel. Considérant l'invisibilisation historique des lesbiennes au sein de l'histoire de l'art et de l'histoire de l'art féministe, que peut ...

Cote : 700.4538Mai 2016

... Lire [+]

y

Cote : Numéro de périodique

Source : Recherches féministes, vol. 29, no 1 (2016)

... Lire [+]

y

Cote : En traitement302.01Int 2016

... Lire [+]

y

Source : Nouvelles questions féministes, vol, 35, no 1 (2016)

... Lire [+]

y

Cote : Numéro de périodique

Source : Recherches féministes, vol. 28, no 2 (2015)

... Lire [+]

y

Une approche féministe et postcoloniale sur la persistance du concept de race dans les sciences humaines, et les moyens de sa déconstruction.

Cote : 300.1Ben 2015

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z