Le Centre de documentation sur l'éducation
des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

ACCÈS RAPIDE

Posez-nous vos questions

Bases de données

accessibles aux membres
Demandez un accès

Nouveautés  | enregistrements trouvés : 37

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

Les auteurs de cet article soutiennent qu'en l'absence d'une volonté ferme et d'investissements dans l'apprentissage en milieu de travail, il n'est pas certain que le Canada se montre à la hauteur.
Le Canada est à la traîne par rapport à ses concurrents en matière de formation et de perfectionnement continus de la main-d'oeuvre. Les gouvernements peuvent offrir leur soutien, mais c'est accroître les investissements des employeurs dans l'apprentissage en milieu de travail et le développement des compétences qui est essentiel à la prospérité économique future du Canada.
Parmi les idées proposées pour accroître ces investissements des employeurs sont des crédits d'impôt pour encourager les entreprises à investir dans la formation; une caisse de formation à frais partagés entre les entreprises et le gouvernement; l'institution d'un prélèvement national pour la formation; une protection d'emploi et un droit à des congés de formation; et un plus grand appui gouvernemental pour l'alphabétisation et la formation en compétences essentielles, car elles profitent à la collectivité.
Les auteurs favorisent aussi un appui accru aux conseils sectoriels et aux initiatives sectorielles; la mise en commun des ressources et de l'expertise, notamment dans le cas des PME; une meilleure sensibilisation au rendement de l'investissement dans la formation; et la promotion active des organismes de gens d'affaires pour encourager une culture de la formation.
Les auteurs de cet article soutiennent qu'en l'absence d'une volonté ferme et d'investissements dans l'apprentissage en milieu de travail, il n'est pas certain que le Canada se montre à la hauteur.
Le Canada est à la traîne par rapport à ses concurrents en matière de formation et de perfectionnement continus de la main-d'oeuvre. Les gouvernements peuvent offrir leur soutien, mais c'est accroître les investissements des employeurs dans l...

Lien(s) : Consulter la version PDF (197 Ko ; 11 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Le coût des études postsecondaires au Canada a fortement augmenté depuis les années 1990. Bien que les prêts étudiants plus généreux couvrent une partie de l'augmentation du coût, les gains d'emploi et l'épargne personnelle sont les principales sources de fonds pour la plupart des étudiants du postsecondaire.
Une analyse de Statistique Canada, sur les tendances dans l'emploi des étudiants, a été effectuée à la demande du Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA). Elle laisse entrevoir que les revenus des étudiants trainent derrière la hausse des frais de scolarité.
La principale mesure prise par le gouvernement en réponse à l'augmentation des frais de scolarité a été d'améliorer les programmes de prêts aux étudiants. Selon l'analyse, cette approche a permis de maintenir les taux de participation du postsecondaire, tandis que les frais de scolarité augmentaient et que le revenu d'emploi des étudiants stagnait.
Les étudiants, pour leur part, travaillent davantage d'heures et recourent aux prêts désormais plus disponibles. Compte tenu que consacrer trop de temps au travail rémunéré est néfaste au rendement académique, il importe d'assurer que les programmes de prêts aux étudiants suivent le rythme de la hausse des coûts des études postsecondaires.
Depuis quelques années, les provinces ont elles aussi amélioré leurs programmes de prêts aux étudiants. Toutefois, on constate un abandon progressif des subventions non remboursables en faveur des prêts remboursables. Cela peut dissuader les étudiants issus de familles à faible revenu d'entreprendre des études postsecondaires, qui ont déjà des taux de participation inférieurs à ceux de familles plus aisées.
Si les Canadiens désirent rester concurrentiels dans l'économie du savoir, on doit veiller à ce que les études postsecondaires demeurent abordables et accessibles.
Le coût des études postsecondaires au Canada a fortement augmenté depuis les années 1990. Bien que les prêts étudiants plus généreux couvrent une partie de l'augmentation du coût, les gains d'emploi et l'épargne personnelle sont les principales sources de fonds pour la plupart des étudiants du postsecondaire.
Une analyse de Statistique Canada, sur les tendances dans l'emploi des étudiants, a été effectuée à la demande du Conseil canadien sur ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (168 Ko ; 11 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Les personnes atteintes d'une déficience rencontrent souvent des obstacles en matière d'instruction, qui entravent leur développement sur le plan de la littératie. Ces barrières peuvent décourager les personnes handicapées de poursuivre des études, ce qui réduit leurs possibilités d'emploi.
En 2008, le Centre du savoir sur l'apprentissage chez les adultes du Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA) a financé une initiative de concertation communautaire sur les apprenants adultes ayant une déficience. Le Independent Living Resource Centre (ILRC, ou Centre de ressources pour la vie autonome) de Halifax, Nouvelle-Écosse, a été choisi pour effectuer une recherche au sein de ce groupe dans les provinces de l'Atlantique.
Selon cette étude, les principaux obstacles rencontrés par les apprenants atteints d'un handicap sont l'accessibilité physique, les problèmes financiers, et les attitudes. Les auteurs parlent aussi de leçons qui peuvent être apprises suite à ce projet.
Ils concluent en disant que les Canadiens avec un handicap peuvent profiter davantage des investissements dans leur éducation et leur formation. Les efforts visant à surmonter les obstacles à l'apprentissage et, par le fait même, à améliorer les résultats sur le marché du travail, seront assurément bénéfiques sur les plans économique et social ainsi que pour l'égalité des droits.

Les personnes atteintes d'une déficience rencontrent souvent des obstacles en matière d'instruction, qui entravent leur développement sur le plan de la littératie. Ces barrières peuvent décourager les personnes handicapées de poursuivre des études, ce qui réduit leurs possibilités d'emploi.
En 2008, le Centre du savoir sur l'apprentissage chez les adultes du Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA) a financé une initiative de concertation ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (131 Ko ; 5 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Alors que les épreuves récemment administrées aux élèves laissent croire que la maîtrise des habiletés de base n'est généralement pas en déclin, les examens de compétences administrés dans les universités donnent l'impression que la maîtrise des compétences de base a décliné chez les nouveaux étudiants. Même si cette baisse est faible dans l'ensemble, les auteurs disent qu'elle offre des leçons d'apprentissage pour les étudiants, leurs familles, les professeurs, les universités et les gouvernements.
La transition du secondaire à l'université est source d'anxiété pour beaucoup d'étudiants, qui s'inquiètent de savoir s'ils peuvent gérer une plus grande indépendance. Les familles peuvent aider en encourageant les étudiants à utiliser les services de soutien disponibles.
Les universités peuvent aider en fournissant des services de soutien sociaux et académiques qui offrent l'aide la plus efficace pour les étudiants. Les auteurs suggèrent que les professeurs et les administrateurs regardent les exemples offerts par les universités où les élèves expriment la satisfaction avec le niveau de soutien.
Les auteurs encouragent aussi les gouvernements à reconnaître que les politiques conçues pour le seul but d'accroître le nombre d'étudiants dans les cours universitaires de première année peuvent entraîner des conséquences imprévues. Cela comprend la nécessité d'offrir des services de soutien plus coûteux aux étudiants qui donnent l'impression de ne pas posséder les compétences requises
Alors que les épreuves récemment administrées aux élèves laissent croire que la maîtrise des habiletés de base n'est généralement pas en déclin, les examens de compétences administrés dans les universités donnent l'impression que la maîtrise des compétences de base a décliné chez les nouveaux étudiants. Même si cette baisse est faible dans l'ensemble, les auteurs disent qu'elle offre des leçons d'apprentissage pour les étudiants, leurs familles, ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (131 Ko ; 5 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Dans ce document, les auteurs discutent des défis et des bienfaits de rendre l'éducation environnementale un élément clé de l'apprentissage scolaire.
Les études menées laissent entendre qu'en prenant part aux enjeux environnementaux, les élèves développent des connaissances sur le sujet, une attitude favorable à l'environnement et des comportements écologiquement responsables. Certaines formes d'éducation environnementale sont associées avec des avantages sur le plan de l'apprentissage, dont l'amélioration de la pensée critique et de la motivation à apprendre et à réussir.
Bien que la plupart des éducateurs aient une attitude positive à l'égard de l'environnement, ils ne se sentent pas aptes à enseigner dans ce domaine. La plupart des enjeux environnementaux sont de nature interdisciplinaire et exigent la connaissance de concepts liés à différentes matières. Les professeurs qui fournissent une éducation environnementale ont besoin du soutien des administrateurs de leur école et du district. Une liste de sites Web utiles est fournie à la fin du carnet.
Dans ce document, les auteurs discutent des défis et des bienfaits de rendre l'éducation environnementale un élément clé de l'apprentissage scolaire.
Les études menées laissent entendre qu'en prenant part aux enjeux environnementaux, les élèves développent des connaissances sur le sujet, une attitude favorable à l'environnement et des comportements écologiquement responsables. Certaines formes d'éducation environnementale sont associées avec des ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (258 Ko ; 11 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

V

Ce document examine la question à savoir si les programmes de bien-être en milieu de travail peuvent réellement améliorer la santé et le bien-être des employés, tout en améliorant les résultats de l'entreprise. Plus précisément, les auteurs ont analysé les pratiques novatrices en santé de 12 organismes canadiens, englobant des petites et des grandes entreprises de secteurs variés.
Ils ont conclu que la santé au travail rapporte, notant que tous les lieux de travail étudiés ont signalé des avantages, soit au niveau des indicateurs de santé des employés, du rendement au milieu de travail ou des retours financiers. Plusieurs organisations ont souligné des baisses de coûts d'invalidité des travailleurs.
Toutes les organisations étaient suffisamment convaincues de l'utilité de leurs programmes pour poursuivre leurs activités de santé en milieu de travail.
Les auteurs identifient aussi les caractéristiques des programmes efficaces de mieux-être en milieu de travail, qui comprennent une définition claire des rôles et responsabilités des employés et de la direction; l'établissement d'objectifs bien définis; la collecte régulière de données pour suivre les progrès; et l'incorporation de vérifications et revues pour évaluer l'impact des programmes.
Ce document examine la question à savoir si les programmes de bien-être en milieu de travail peuvent réellement améliorer la santé et le bien-être des employés, tout en améliorant les résultats de l'entreprise. Plus précisément, les auteurs ont analysé les pratiques novatrices en santé de 12 organismes canadiens, englobant des petites et des grandes entreprises de secteurs variés.
Ils ont conclu que la santé au travail rapporte, notant que tous ...

Lien(s) : Consulter la version PDF (187 Ko ; 7 p.)
EN LIGNE

... Lire [+]

Z